Culture

Céramiques et Porcelaines

Are Japanese ceramic famous?

Are Japanese ceramic famous?
Au fur et à mesure que la cérémonie du thé prenait de l’essor, pendant la période de Muromachi (1333-1573), elle stimulait les centres de production de céramique du pays, chacun avec un style très particulier. Le 17ème siècle a vu la ville d’Arita réussir le difficile exploit de la cuisson de la porcelaine, ce qui donna encore davantage de dynamisme à l’industrie de la poterie dans les années qui suivirent. Parmi les nombreux hauts lieux de la céramique, les plus célèbres sont Mashiko dans la région du Kanto, Seto, Tokoname, Mino et Kutani dans la région de Chubu, Kiyomizu et Shigaraki dans le Kansai, Bizen et Hagi dans la région de Chugoku et Imari, Arita et Karatsu à Kyushu. Il y a dans ces centres de production des musées de la céramique, des boutiques et des cours de formation au tour dans lesquels même les débutants peuvent tenter de modeler et d’imaginer leur propre création.

La céramique japonaise, en japonais tojiki, yakimono ou tôgei est l'une des formes d'art les plus anciennes du Japon. Elle remonte à la période Jômon (vers 15 000 - 300 av. notre ère). La production s'est poursuivie sans discontinuer jusqu'à l'époque actuelle, donnant une large gamme de terres cuites brutes ou vernissées, poteries, grès et porcelaines selon des techniques de tradition japonaise mais aussi importées ou inspirées par les céramiques coréennes, chinoises et thaïlandaise.

Nous contacter